Le fleuve Saint-Laurent pollué par des microplastiques (microbilles de plastique)

Le fleuve Saint-Laurent pollué par des microplastiques (microbilles de plastique)

 

D’après une étude récente menée par le gouvernement du Québec et McGill (publiée le 18 septembre 2014), le fleuve Saint-Laurent serait l’un des réservoirs d’eau douce les plus pollués au monde par le polyéthylène (billes de plastique).

 
Des microplastiques (sous forme de microbilles de polyéthylène non biodégradable) se retrouveraient parfois en bonne quantité dans notre eau « potable ». Vous savez ces petites billes ajoutées dans certains savons liquides et dans les dentifrices de plusieurs grandes marques ?

 
Ces éléments se ramassent en quantité dans la chaîne alimentaire en raison de leur forme sphérique et de leurs couleurs.

 

En effet, les poissons mangeraient des microbilles de polyéthylène croyant qu’il s’agit d’œuf ou de nourriture.
Selon les échantillons de microplastique recueillis entre Québec et le Lac St-François, on compterait une concentration de plus de 1000 billes de microplastique (de 2mm et -) par litre de sédiment.

 
Comme si cela n’était pas assez, ces microbilles polluantes attirerait comme un aimant d’autres polluants chimiques comme les BPC.

 
Une étude américaine publiée en 2013 démontrait déjà un taux alarmant de pollution par microplastiques dans les eaux des Grands-Lacs. On présumait donc déjà depuis deux ans que le fleuve Saint-Laurent, le lac Ontario, et le lac Érié étaient tous affectés à divers degrés par cet additif cosmétique.

 
Plusieurs fabricants on d’ailleurs déjà remplacé ces éléments par des éclats de noyaux d’abricots et de noix.

 

 

L’équipe Touché* Marketing

 

Source : http://www.nrcresearchpress.com/doi/story/10.4141/news.2014.09.18.268#.VBwhM1d2Ct8
Crédit image : Flickr, Zack Dishner